You are here

Konecranes répond à un besoin essentiel de remplacer les grues utilisées dans les centrales de valorisation énergétique des déchets

4 June 2015 (Springfield, OH) – La Ville de Québec réalise des économies importantes avec le remplacement des grues de 34 ans par des versions modernes et automatisées de Konecranes.

Les centrales de valorisation énergétique des déchets d'Amérique du Nord sont à la croisée des chemins. Construites au cours des 20 à 40 dernières années, la plupart utilisent des grues arrivées en fin de vie utile. Les centrales sont maintenant confrontées à la question de savoir comment remplacer les grues usagées sans perturber les services ou les sources de revenus.

« Le secteur s'intéresse de plus en plus au vieillissement de ces centrales et à la manière de s'y prendre pour aller de l'avant au cours du prochain quart de siècle », explique Joseph Botros, directeur de Konecranes, EFW, régions Amériques et Asie-Pacifique. « Leur principale préoccupation est de savoir comment remplacer les grues sans interrompre la production. Konecranes l'a déjà fait à plusieurs reprises sans affecter la performance, en redonnant un souffle de vie à la centrale. »

La centrale de valorisation énergétique des déchets de la Ville de Québec a été construite en 1974 et conçue pour traiter 280 000 tonnes de déchets par an. En 2006, les coûts d'entretien de ses deux grues existantes ont grimpé en flèche pour atteindre 400 000 dollars l'an. La centrale constituait l'unique option de la ville pour la réception des déchets. Elle ne pouvait donc fermer pour remplacer les grues. De plus, la ville avait un contrat de fourniture d'énergie-vapeur à une usine de papiers adjacente à hauteur de 10 millions USD par an. 

Konecranes a collaboré avec Yves Frechet, l'Ingénieur concepteur principal de la Ville de Québec, pour élaborer une stratégie qui permette de remplacer les grues à tour de rôle. La ville a construit une baie d'entretien des grues adjacente à la fosse à déchets, qui permet de stationner une grue à l'écart des autres opérations et la remplacer pendant que les autres continuent à fonctionner. Auparavant, il fallait toujours stationner une grue au-dessus de la fosse. À partir de maintenant, la baie d'entretien supplémentaire permet à la centrale d'équilibrer la charge de travail de façon plus égale au niveau de ses deux grues, afin de leur garantir une plus longue durée de vie.

« Les centrales peuvent avoir des sources de revenus supplémentaires autres que les redevances de déversement que nous devons soutenir. C'est pourquoi il est essentiel de gérer le remplacement d'une grue sans devoir interrompre la production », déclare Botros. 

Depuis que la centrale a installé ses nouveaux équipements de Konecranes, les coûts d'entretien des grues ont chuté de 80 pourcent par rapport aux 400 000 $ qu'elle dépensait sur ses grues d'origine pendant leur dernière année d'exploitation. La consommation électrique a aussi sensiblement réduit. L'exploitant de la centrale a enregistré une baisse de consommation électrique de 12 pourcent immédiatement après le lancement des nouvelles grues en 2008. 

« Les grues usagées étaient très lourdes, et quand il faut déplacer quelque chose de très lourd, elles consomment plus d'énergie, » souligne Frechet. 

Cela a également permis de réaliser des économies sur les frais de personnel. Au départ, il fallait une équipe de cinq pour manœuvrer les grues usagées pendant les trois quarts de travail : deux opérateurs pendant chaque quart de jour et un opérateur pendant le quart de nuit. Maintenant, les nouvelles grues fonctionnent la plupart du temps en totale automatisation pendant la nuit, ce qui libère l'opérateur qui peut effectuer d'autres tâches. De jour, il ne faut qu'un opérateur pendant un quart de travail pour manœuvrer les grues, ce qui a permis à la direction d'affecter deux employés à d'autres zones de la centrale. 

Aujourd'hui, la centrale de valorisation énergétique des déchets de la Ville de Québec offre tous les avantages d'une technologie automatisée plus efficace et d'un lieu de travail plus sécuritaire. Les coûts opérationnels ont baissé à tel point que les grues ont déjà dépassé leur seuil de rentabilité, moins d'une décennie après leur installation.

Selon Frechet, il était capital que nous travaillions avec un partenaire ayant de l'expérience dans le remplacement des grues existantes dans une installation en service. « L'expérience du fournisseur était une de nos exigences principales », souligne Frechet. « La fiabilité en était une autre. Il était très important pour nous que les grues fonctionnent 24 heures sur 24, 7 jours par semaine, pendant toute l'année. Et cette importance ne fait que s'accroître d'année en année. Je suis heureux de dire que nous sommes très satisfaits de l'équipement dont nous disposons aujourd'hui. »

Renseignements supplémentaires :
Ventes :  Joseph Botros, Directeur, EFW, régions Amériques et Asie-Pacifique
joseph.botros@konecranes.com ou 604.526.3310
Presse : Todd Blair, directeur du marketing et des communications, région des Amériques
todd.blair@konecranes.com ou 937 525-5560

À propos de Konecranes, Inc.
Konecranes est un groupe de classe mondiale de Lifting BusinessesMC offrant ses services à un large éventail de clients, y compris les industries de la fabrication et de la transformation, les chantiers navals, les ports et les aérogares. Konecranes propose des solutions de levage qui améliorent la productivité ainsi que des services pour les équipements de levage et les machines-outils de toutes marques.

En 2014, les ventes du Groupe ont totalisé 2 011 millions d’euros. Le Groupe compte 12 000 employés sur 600 emplacements répartis dans 48 pays. L’entreprise Konecranes est cotée à la bourse NASDAQ OMX Helsinki (symbole : KCR1V).

Vous pouvez lire ce communiqué de presse sur notre site Internet : www.konecranesUSA.com.