You are here

Récits de carrière

Alexandra

Il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre.
Saint Petersburg, Russia
District Operations Manager

Occuper un poste mais accepter aussi des responsabilités

Je suis née à Saint-Pétersbourg, en Russie, où je vis et travaille aujourd’hui. En décembre 2010, j’ai été nommée directrice des opérations des pièces de rechange de Konecranes en Russie. Avec ce nouveau poste, je suis chargée de la vente de pièces de rechange à travers le pays. Je m'assure par ailleurs que la chaîne d’approvisionnement des pièces de rechange fonctionne en douceur et que notre activité de maintenance reçoive le meilleur soutien possible. C’est une grosse responsabilité, mais Konecranes me fait confiance. Pour mener une entreprise comme celle-ci il faut faire confiance aux autres.

Des collègues toujours présents quand vous en avez besoin

Le secteur des pièces de rechange est dynamique et évolue à un rythme effréné. Nous travaillons sans relâche pour expédier des composants et des équipements de grande qualité dans toute la Russie. Nous souhaitons en outre renforcer l’activité propre de nos clients et maintenir leur productivité à un niveau élevé, ce qui exige que nos livraisons soient dans les temps. Le soutien continu que je reçois des équipes de Konecranes rend tout cela possible. Je peux compter sur mes collègues pour être là quand j'ai besoin d'eux. Quand vous posez une question, vous recevez une réponse non seulement de votre équipe locale, mais aussi des employés de Konecranes partout dans le monde.

Élargir ses horizons

J’ai travaille désormais pour Konecranes depuis 6 ans. J’ai été occupée à des postes variés et ai rencontré de nombreuses personnes intéressantes en cours de route. Selon moi, il est également important que Konecranes soit ouverte à l'innovation. Comment pourrait-on s’ennuyer en travaillant en permanence sur de nouveaux produits ? Il y a toujours quelque chose de nouveau à apprendre. J’aime raconter à mes amis que Konecranes n’est pas une entreprise comme les autres et qu’en choisissant de travailler pour elle, on ne peut faire qu'un bon choix.